une histoire qui a commencé dans la cuisine d'une maman pour se poursuivre autour du monde

PAR RAEGAN MOYA-JONES, COFONDATRICE D'ADEN + ANAIS

Je vivais et travaillais à New York quand mon mari et moi avons découvert que nous attendions notre premier bébé, notre fille Anais. Comme la plupart des futures mamans, je n'étais absolument pas préparée à ce qui m'attendait.


Après la naissance d'Anais, j'ai écumé les États-Unis en quête de ces fameux langes en mousseline qui m'avaient accompagnée durant toute mon enfance en Australie. Depuis des siècles, les mamans australiennes emmaillotent leurs bébés dans de la mousseline de coton. Ma mère et ma grand-mère l'avaient fait et je tenais à perpétuer la tradition. Après de vaines recherches, j'ai décidé de me mettre au travail et de créer les premiers langes en mousseline de coton des Etats-Unis. En 2006, la marque aden + anais™ naissait.


Tirant son nom du prénom de ma fille, Anais, et de celui du fils de mon ex-associé, Aden, la marque s'est imposée beaucoup plus rapidement que je ne m'y attendais. C'est notre premier magasin new-yorkais qui m'a fait réaliser que nous avions tapé dans le mille. En quelques jours, Felina, du magasin The Upper Breast Side, avait écoulé tout son stock de langes et m'appelait pour me dire « Préparez-vous, ça va être une véritable folie ces langes. »  


J'ai toujours adoré cette citation de John Burroughs « Leap and the net will appear » (Saute et le filet apparaîtra). Elle s'est révélée particulièrement vraie aux tout débuts d'aden + anais™, alors que je trimballais mes langes dans le coffre d'un taxi new-yorkais pour les vendre. Pendant les trois premières années d'existence d'aden + anais™, j'ai continué à travailler à plein temps pour The Economist, tout en élevant mes enfants et en gérant aden + anais™ depuis la table de ma cuisine jusqu'au petit matin. 

 

 

 

 

« Le lancement d'aden + anais a été un véritable travail de passionnée. J'ai dû prendre sur mes heures de sommeil pour pouvoir m'occuper de ma famille tout en gérant mon entreprise. »

Le lancement d'aden + anais™ a été un véritable travail de passionnée. J'ai dû prendre sur mes heures de sommeil pour m'occuper de ma famille tout en gérant l'entreprise. Voici à quoi ressemblait mon quotidien : lever à 6h30 pour m'occuper de mes filles, départ vers 9h00 pour mon travail à The Economist et retour à la maison entre 18h00 et 20h30. Le reste du temps, c'est-à-dire jusqu'à 3h00 à 4h00 du matin, je le consacrais au développement d'aden + anais™.  


Le siège d'aden + anais™ a ensuite déménagé de la cuisine de notre appartement de l'Upper West Side à nos bureaux du quartier de DUMBO à Brooklyn. Je suis tombée amoureuse du front de mer de Brooklyn et j'ai tenu à élever mes filles dans ce quartier. En tant que mère, j'appréciais particulièrement de pouvoir travailler à quelques pâtés de maisons de chez moi. Quand je suis au bureau, ma famille n'est jamais très loin.  


L’avenir d’aden + anais me remplit d'enthousiasme, et je sais que nous continuerons de révolutionner le monde de la puériculture avec des produits innovants, une marque authentique et une équipe qui a vraiment à cœur de satisfaire chacun de nos clients. Dire que ce fut une folle aventure serait un euphémisme. Je me réjouis de vous la faire partager alors qu'aden + anais™ poursuit son développement.